Béruriers & Hurluberlus

Accueil > Medias > "J’ai théorisé ma condition de cocu de l’histoire"

Arrêt sur images

"J’ai théorisé ma condition de cocu de l’histoire"

Frédéric Lordon, économiste critique, invité de Maja Neskovic

jeudi 13 août 2009, par Berhu

"J’ai théorisé ma condition de cocu de l’histoire"
Emission enregistrée le 15 juillet 2009

"Avec la crise, j’ai cru qu’à la télé, dans les journaux, ça allait changer. Qu’on allait tous les virer, ceux qui étaient censés nous informer mais qui n’avaient rien vu venir, les experts qui se succédaient sur les plateaux pour nous dire que le marché ça s’autorégulait et qu’il ne fallait pas s’inquiéter. J’ai attendu l’émission spéciale en direct présentée par Marie Drucker, Arlette Chabot et Laurence Ferrari, où ils seraient tous tout nus et où on leur repasserait leurs déclarations de l’époque. J’ai attendu, attendu, et rien n’est venu."

Puisque "rien n’est venu", @si a donné carte blanche à Maja Neskovic, ancienne enquêtrice d’Arrêt sur Images et observatrice (déçue) du traitement médiatique de la crise financière. Pour éclairer d’un oeil neuf les questions économiques, et pour mettre (métaphoriquement) tout nus les experts, politiques et "faiseurs d’opinion" habitués des plateaux télé, Maja a choisi d’inviter l’économiste Frédéric Lordon, directeur de recherche au CNRS. Daniel Schneidermann est présent sur le plateau au titre de chroniqueur.

Source : Arrêt sur images

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.